Forum de mes tests !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrer

Partagez | 
 

 Concours ARR - Lettre de méchanceté. [A écrire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
moi



Vitae 50
Jinsei 90
Chïwit 1000
Messages : 126
Date d'inscription : 02/04/2013

MessageSujet: Concours ARR - Lettre de méchanceté. [A écrire] Ven 17 Mai - 20:02

- Coder un fond, écrire un truc avant le 26 mai.

Tour, le 17 Mai 2013

Chère Elyse,
Dieu seul sait ô combien je suis énervé. Oui, de rage pure je bous. Tout ça par la faute d'une personne en qui j'avais confiance, extrêmement confiance ! Je suis déçu ! Blessé ! Et par dessus tout, j'ai des envies de meurtre ! Mais tu n'imagines même pas à quel point je lui en veux à cette personne infâme, immonde, détestable ! J'ai juste envie de la tuer sur place de la pire des façons qu'il soit ! Oh oui que j'aimerais voir sa carcasse gisant sur le sol détrempé ! Une mare de sang autour de ce frêle corps à peine reconnaissable tant les coups portés à son visage, doux et innocemment vil, étaient précis et efficaces !

Je veux la tuer, la torturer, l'écarteler, lui faire ressentir par mille fois ce qu'elle m'a fait ! Vil créature infecte, ordure de ce monde ! Elle ne devrait pas exister ! Alors oui je m'énerve, alors oui j'hurle ma colère sur les toits, mais je suis énervé, mais je suis hors de moi ! Une furie verte de colère.

J'insulte, je cries des injures si fort que les murs en tremblent ! Comprend ma colère, entend ma voix toi qui es si loin ! Écoute ces insultes magiques qui lui sont destinées. Je veux la tuer, la torturer, arracher un par un ses doigts d'une façon bien horrible ! Mille solutions, mille idées me parviennent en ce moment même où je t'écris. Mais la colère est là et je pourrais écrire encore et encore durant des heures, des jours, des semaines même. Je suis énervé, je suis enragé, je veux tuer, la voir morte pour ce qu'elle m'a fait !

Et pourquoi je te raconte tout ça, hein ? Tu ne sais même pas de quoi je parle ! Enfin si, tu sais très bien de quoi je parle ! Mais liras-tu seulement jusqu'au bout cette lettre lorsque tu te rendras compte ? Oui, te rendre compte de la blessure béante qui entrave mon coeur ! J'ai tellement mal que je n'écris plus correctement ! Mes accords sont faux comme mon coeur qui saigne ! Vil créature qu'elle est, vil chose insignifiante qui a réussit à ma faire mal ! Succube, démone ! Elle ne devrait pas vivre ! Catin ! Catin ! Je ne peux retenir mes mots qui viennent comme un flot, un torrent. Mes insultes lui sont destinées, ma rage est à elle, ma colère l'assourdira. Et je me casserais la vois s'il le faut, mais je veux qu'elle sache ma douleur, qu'elle ressente ma souffrance !

J'en perds mes mots, j'en perds mes idées, tant pis si brouillon est cette lettre, tant pis si personne ne la comprend, mais au moins elle reflète toute ma rage ! J'ai mal, je suis énervé, blessé, fatigué de devoir subir tout ça ! C'est elle ! Elle la coupable ! Et tu le sais ! Je pourrais écrire durant des années s'il le fallait ! Me clamer sera dur, me guérir encore plus !

Oui, tu sais ce qu'il se passe, tu sais tout, et très bien même ! Vil créature ! Énervante chose insignifiante ! Je te hais ! Je te déteste du plus profond de mon âme déchiré par tes manigances ! Je te déteste ! Je n'ai qu'une envie c'est de te tuer ! Que brûle en enfer ce corps de succube ! Catin !
Tu es un monstre ! Et si la politesse qui fait de moi une personne bien n'était pas là, je serais déjà en train de t'écrire des centaines et des centaines de lettres uniquement constituées d'injures toutes plus tranchantes les unes que les autres !
Je te faisais confiance ! Je t'avais dis cette chose pour me délester de ce poids, pour le partager. Mais toi, toi ! Vil créature de luxure, d'envie ! Pourquoi l'avoir dévoiler, pourquoi avoir livrer mon coeur ?

Tu es une démone ! Tu es une catin, un lapin de luxure ! Je te croyais de confiance, je te croyais fidèle, aimante ! Mais non ! J'avais tors ! Je n'aurais jamais dû te demander ta main ce jour là ! Je n'aurais jamais dû dire oui devant ce prêtre ! Voilà où j'en suis ! A me morfondre, à m’apitoyer sur mon sort ! Je te hais ! Encore et encore, toujours et à jamais !

Je t'aimais ! Mais ceci est du passé ! Alors sache que je te hais avec amour, ma femme !

Amient.


Code:
<div style="background-color:#171717;border:1px solid #6b6b6b; letter-spacing: 1px; color:#4e594e;box-shadow: 0px 0px 4px #171717; padding:15px">[right]Tour, le 17 Mai 2013[/right]

Chère Elyse,
Dieu seul sait ô combien je suis énervé. Oui, de rage pure je bous. Tout ça par la faute d'une personne en qui j'avais confiance, extrêmement confiance ! Je suis déçu ! Blessé ! Et par dessus tout, j'ai des envies de meurtre ! Mais tu n'imagines même pas à quel point je lui en veux à cette personne infâme, immonde, détestable ! J'ai juste envie de la tuer sur place de la pire des façons qu'il soit ! Oh oui que j'aimerais voir sa carcasse gisant sur le sol détrempé ! Une mare de sang autour de ce frêle corps à peine reconnaissable tant les coups portés à son visage, doux et innocemment vil, étaient précis et efficaces !

Je veux la tuer, la torturer, l'écarteler, lui faire ressentir par mille fois ce qu'elle m'a fait ! Vil créature infecte, ordure de ce monde ! Elle ne devrait pas exister ! Alors oui je m'énerve, alors oui j'hurle ma colère sur les toits, mais je suis énervé, mais je suis hors de moi ! Une furie verte de colère.

J'insulte, je cries des injures si fort que les murs en tremblent ! Comprend ma colère, entend ma voix toi qui es si loin ! Écoute ces insultes magiques qui lui sont destinées. Je veux la tuer, la torturer, arracher un par un ses doigts d'une façon bien horrible ! Mille solutions, mille idées me parviennent en ce moment même où je t'écris. Mais la colère est là et je pourrais écrire encore et encore durant des heures, des jours, des semaines même. Je suis énervé, je suis enragé, je veux tuer, la voir morte pour ce qu'elle m'a fait !

Et pourquoi je te raconte tout ça, hein ? Tu ne sais même pas de quoi je parle ! Enfin si, tu sais très bien de quoi je parle ! Mais liras-tu seulement jusqu'au bout cette lettre lorsque tu te rendras compte ? Oui, te rendre compte de la blessure béante qui entrave mon coeur ! J'ai tellement mal que je n'écris plus correctement ! Mes accords sont faux comme mon coeur qui saigne ! Vil créature qu'elle est, vil chose insignifiante qui a réussit à ma faire mal ! Succube, démone ! Elle ne devrait pas vivre ! Catin ! Catin ! Je ne peux retenir mes mots qui viennent comme un flot, un torrent. Mes insultes lui sont destinées, ma rage est à elle, ma colère l'assourdira. Et je me casserais la vois s'il le faut, mais je veux qu'elle sache ma douleur, qu'elle ressente ma souffrance !

J'en perds mes mots, j'en perds mes idées, tant pis si brouillon est cette lettre, tant pis si personne ne la comprend, mais au moins elle reflète toute ma rage ! J'ai mal, je suis énervé, blessé, fatigué de devoir subir tout ça ! C'est elle ! Elle la coupable ! Et tu le sais ! Je pourrais écrire durant des années s'il le fallait ! Me clamer sera dur, me guérir encore plus !

Oui, tu sais ce qu'il se passe, tu sais tout, et très bien même ! Vil créature ! Énervante chose insignifiante ! Je te hais ! Je te déteste du plus profond de mon âme déchiré par tes manigances ! Je te déteste ! Je n'ai qu'une envie c'est de te tuer ! Que brûle en enfer ce corps de succube ! Catin !
Tu es un monstre ! Et si la politesse qui fait de moi une personne bien n'était pas là, je serais déjà en train de t'écrire des centaines et des centaines de lettres uniquement constituées d'injures toutes plus tranchantes les unes que les autres !
Je te faisais confiance ! Je t'avais dis cette chose pour me délester de ce poids, pour le partager. Mais toi, toi ! Vil créature de luxure, d'envie ! Pourquoi l'avoir dévoiler, pourquoi avoir livrer mon coeur ?

Tu es une démone ! Tu es une catin, un lapin de luxure ! Je te croyais de confiance, je te croyais fidèle, aimante ! Mais non ! J'avais tors ! Je n'aurais jamais dû te demander ta main ce jour là ! Je n'aurais jamais dû dire oui devant ce prêtre ! Voilà où j'en suis ! A me morfondre, à m’apitoyer sur mon sort ! Je te hais ! Encore et encore, toujours et à jamais !

Je t'aimais ! Mais ceci est du passé ! Alors sache que je te hais avec amour, ma femme !

Amient.</div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-moi.forumgratuit.fr
 
Concours ARR - Lettre de méchanceté. [A écrire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» plus de lettre et plus d acces a une partition de disque
» Écrire un texte dans une image
» Infoland Définition Lettre C
» Comment écrire à côté d'une image sans faire de tableau
» Ecriture en relief

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-Test-moi :: Forum :: Ecriture-